Actualités

Accueil > Actualités
Trier par date de publication : croissante | décroissante
Trier par date de publication : |
EN RÉGION
Plus Belle La Voie sur la Durance
Pour cette 8ème édition de Plus Belle La Voie (PBLV), randonnée militante organisée par le délégué régional PACA de l’AF3V, une cinquantaine de cyclistes ont testé, du 11 au 18 septembre 2021, un parcours de 400 km environ en 8 étapes correspondant en grande partie au tracé de la future véloroute « la Durance à vélo » entre Briançon et Avignon. Si certains n'ont participé qu'à une ou plusieurs étapes, une quarantaine de cyclistes ont parcouru la totalité de l'itinéraire. Hautes-Alpes Vu que les circulations ferroviaires entre Marseille et Briançon étaient interrompues pour cause de travaux, il a fallu recourir à un transport par autocar avec remorque à vélos, pour relier depuis la gare St-Charles de Marseille, le camping de Briançon où les 32 participants ayant utilisé ce service, ont rejoint les cyclistes déjà sur place. C'est donc un groupe d'une quarantaine de randonneurs aux vélos bardés de sacoches qui a pris le départ, le samedi 11 septembre, après une rencontre avec des élus de Briançon et de la communauté de communes du Briançonnais. Les trois premières étapes et les ¾ de la quatrième se sont déroulées, sous un soleil radieux, dans ce département des Hautes-Alpes dans lequel plusieurs rendez-vous avaient été organisés par l'association Mobil'Idées de Gap, délégation départementale de l'AF3V, co-organisatrice de la randonnée. Elus (souvent jeunes) des communes, du Département et des EPCI 1, étaient présents pour nous accueillir : à la base de sports d'eaux vives de L'Argentière-la-Bessée, au plan d'eau d'Eygliers, à la Place forte de Mont-Dauphin, au camping de Baratier, à l'Hôtel du Département de Gap et sur la place du village de Monêtier-Allemont. Tous ont affirmé une volonté de faire une place à la mobilité à vélo dans une politique de transports intermodale dont le succès dépendra du maintien des lignes ferroviaires des Alpes. A Gap, Marc Viossat, vice-président du Conseil départemental (CD05), en charge de la transition énergétique et des mobilités alternatives a souligné que « cette initiative (Plus Belle La Voie) donne un élan sur un itinéraire attendu ». En effet, le Département souhaite jalonner, dès 2022, un itinéraire de continuité sur son territoire et Mobil'idées, liée sur 3 ans par un contrat de partenariat avec le CD 05, accompagnera ce dernier dans la réalisation de la Durance à vélo. Le CD 05 a sollicité l'expertise de Vélo Loisir Provence (VLP) en lui confiant l'étude d'un plan de balisage. Il convient de noter que Sylvie, directrice de VLP – assistée sur les deux premières étapes par Camille, chargée de mission à VLP – a participé à la totalité de la randonnée. A Mont-Dauphin, Marcel Cannat, vice-président, en charge des routes, nous informe que le CD 05 envisage aussi d'entreprendre des travaux sur le réseau routier départemental pour sécuriser les déplacements à vélo que ce soit pour l'itinérance ou bien les activités de loisirs ou l'utilisation quotidienne. Un challenge à relever, étant donné qu'en fond de vallée les routes principales sont souvent à fort trafic et que le réseau secondaire alternatif  comporte des pentes plus ou moins abruptes et quelques sévères raidillons. Le relief prononcé de ce parcours en Haute-Durance n'a pas entamé la bonne humeur de la joyeuse équipe de cyclistes  qui a découvert des panoramas somptueux sur les massifs environnants mais aussi des passages proches de la Durance aux allures de torrent jusqu'à Embrun. Au-dessus du lac de Serre-Ponçon Pour la 3ème étape Embrun – Gap à fort dénivelé, Pierre adhérent de Mobil'Idées et délégué AF3V 05, avait organisé un transport de bagages ce qui nous a permis de grimper sans faire de gros efforts sur la route des Puys, qui sinue entre vieilles fermes et hameaux avec fontaines offrant des belvédères sur le lac de Serre-Ponçon. Parmi les souvenirs les plus marquants : la visite de l'expo du sculpteur Ousmane Sow à Mont-Dauphin, et l'accueil de PBLV, à Gap, par Mobil'Idées dont l'un des 3 salariés Simon s'était fortement impliqué dans l'organisation de l'hébergement des cyclo-campeurs chez les adhérents de l'association. Tous ont pu dormir dans un lit après un repas commun avec leurs hôtes à la cantine participative « chez Bernie », lieu particulièrement apprécié de tous. Le lendemain, accompagnés par Simon, la troupe a emprunté des parcours au relief nettement moins prononcé avant de retrouver les eaux détournées de la Durance le long du canal EDF qui achemine l'eau nécessaire à la production hydroélectrique, l'irrigation et l'eau potable de la Provence. Après l'accueil sympathique de la municipalité de Monêtier-Allemont à l'occasion de la pause pique-nique, plusieurs participants se sont déclarés partants pour une visite aller-retour du lac de pêche du Vivas et de la Durance au débit désormais affaibli. Par les routes tranquilles proches du canal traversant les vergers de pommiers sous filets anti-grêles, le défilé de cyclistes s'est prêté une dernière fois aux prises de vues – caméra embarquée en voiture et survol de drone bourdonnant – de l'agence Boris Doye Films qui a effectué, depuis le départ, le tournage d'un film de promotion de la Durance à vélo pour ce département des Hautes-Alpes qui aura un rôle moteur pour entraîner les autres collectivités dans le projet de véloroute. Alpes-de-Haute-Provence A l'arrivée de la 4ème étape, des journalistes de la presse locale attendaient, à la confluence du Buëch et de la Durance, le groupe retardé par des incidents techniques. Le lendemain, la file de randonneurs a quitté le camping pour suivre la Durance jusqu'à son passage dans la spectaculaire clue de Sisteron dominée par le rocher de la Baume et les fortifications de la citadelle. Pour une fois, pas de courses au supermarché, car c'est jour de marché dans la sous-préfecture des Alpes-de-Haute-Provence. La maison de la presse est prise d'assaut : PBLV figure à la Une et sur une pleine page intérieure dans l'édition « Alpes » du journal La Provence et, ce jour-là, plusieurs klaxons d'encouragement accompagnent ponctuellement notre caravane. Nous sommes attendus à Volonne, sous le chapiteau du camping l'Hippocampe au bord de la retenue de l'Escale. Après les discours d'usage, Sandrine Cosserat, maire de Volonne ainsi qu'élus et techniciens de Provence-Alpes-Agglomération (P2A) nous ont présenté le projet écotouristique d’aménagement qui s'inscrit dans le cadre du plan climat air énergie territorial de P2A dont l'un des objectifs est de développer les mobilités douces. Le projet comprend notamment l'aménagement d'une passerelle himalayenne piétons-vélos entre les deux rives du lac, espace naturel riche en biodiversité et réserve ornithologique. Deux membres de l'association « La Cistude » nous ont commenté leur exposition de 30 panneaux, très bien conçue, installée à notre intention, présentant à travers une dizaine de thématiques les enjeux économiques et environnementaux rattachés à la Durance. Après les échanges qui se sont poursuivis autour d'une collation offerte par P2A, il nous a fallu repartir pour couvrir les 50 km nous séparant de l'arrivée à Manosque. La vallée s'est élargie et des champs de lavande apparaissent sur les coteaux. Dans la plaine agricole, on rencontre des oliveraies, et toujours des pommeraies sous filets. Sous un ciel menaçant, nous avons emprunté, sur 3 km, le parcours du Tour du lac, sentier qui devrait être quelque peu élargi prochainement. Plus loin, près du village des Mées, qui doit sa notoriété aux rochers dressés, appelés pénitents, des trombes d'eau nous ont obligé à demander l'hospitalité sous les hangars du Moulin à huile des Varzelles en attendant une accalmie mais, la pluie s'étant arrêtée, nous sommes arrivés, un peu tard mais quasiment secs, au camping de Manosque. Dans ce département, des incertitudes existent encore sur les voies à emprunter pour la véloroute. Si l'utilisation de plusieurs tronçons existants sur routes tranquilles semble évidente, un traitement de la sécurité devra être envisagé sur plusieurs points noirs nécessitant des travaux importants. De plus, des parties en bord de canal EDF sont théoriquement interdites à la circulation. Un tracé de continuité est à l'étude mais le tracé définitif devra donc s'envisager à plus long terme avec la participation des territoires motivés possédant des emprises foncières disponibles. Le CD 04 se pose comme facilitateur et coordonnateur mais ne sera, à priori, ni porteur de projets ni seul financeur. Voie verte sur le pont de la Durance à Manosque A 4 km du départ de la 6ème étape, au camping de Manosque, le groupe de cyclistes avait rendez-vous avec un ingénieur de la Maison Technique de la Direction des Routes du CD 04 qui nous a accompagné sur les 3,5 km de voies vertes en bord de la D907 et en franchissement du nouveau pont de la Durance. Au niveau du belvédère créé près des deux piles conservées de l'ancien pont suspendu, des explications nous sont données sur ces aménagements cyclables réalisés récemment qui devraient à terme accueillir la Durance à vélo se superposant à la Méditerranée à Vélo / EuroVelo 8 (EV8) entre Manosque (04) et Jouques (13). Mais ce tronçon de l'EV8 en rive gauche de la Durance n'a pas été jalonnée car la circulation motorisée est intense sur plusieurs sections et il est conseillé de prendre le train régional entre Manosque et Meyrargues (13).  Nous avons donc préféré un parcours en rive droite de la rivière sur petites routes calmes, quoique peu carrossables, pour quitter le département Vaucluse et Bouches-du-Rhône Dans ces deux départements, la véloroute devrait passer tantôt en rive droite (Vaucluse-84) et tantôt en rive gauche (Bouches-du-Rhône-13). Elle empruntera certaines sections de voies vertes aménagées dans le domaine public, sur les deux rives et au plus près de la rivière, par le SMAVD 2 et ses partenaires (CD13, CD84, Région SUD). Nous avons poursuivi cette 6ème étape en entrant dans le Vaucluse sur la commune de Beaumont-de-Pertuis, lieu du pique-nique. Il était prévu ensuite de relier le pont de Mirabeau pour que tous puissent reconnaître un itinéraire le long de la Durance qui devrait être aménagé en voie verte. Cependant, ce parcours risquait de présenter des difficultés suite aux pluies torrentielles de la veille. Les organisateurs ont donc proposé deux options pour rejoindre Pertuis à partir de Mirabeau : soit le parcours initialement prévu empruntant des pistes rocailleuses et ravinées en bord de rivière et de voie ferrée avec flaques d'eau attendues soit un parcours sur routes suivant le balisage « Pays d'Aigues à vélo ». Mais, quel que soit le choix qui a été fait par chacun, tous ont subi de nouvelles averses en fin d'après-midi et sont arrivés trempés au camping Les Pinèdes du Luberon dans lequel nous avons été particulièrement bien accueillis. Ce soir-là, après la soirée paëlla du snack, chacun a pu dormir au sec dans les tentes aménagées mises à notre disposition sans supplément de prix ! Le début de la 7ème étape nous a conduit au sud de Pertuis jusqu'au pont de la Durance équipé d'une belle piste cyclable. Le soleil est revenu et nous avons emprunté, sur la commune du Puy-Sainte-Réparade (13), la promenade qui permet l'accès à la rivière mais aussi à six étangs (anciennes gravières). Ce site a fait l'objet de travaux de réhabilitation menés à l'initiative du SMAVD. Nous sommes maintenant en Basse-Durance caractérisée par des influences méditerranéennes et notre parcours va côtoyer des ripisylves feuillues et des petits canaux d’irrigation avec de belles perspectives sur les massifs du Luberon et des Alpilles... et toujours des vergers de pommes sous filets ! sur les plateformes en bois à la Roque-d'Anthéron Après avoir suivi en file indienne la bande dérasée multifonctionnelle de la D 561 sur 2,5 km, le groupe de PBLV a gagné le départ de l'itinéraire, correctement jalonné, de 20 km, majoritairement en voies vertes, aménagé par le SMAVD en partenariat avec le CD 13, faisant partie d'un projet qui a pour objectif de relier Avignon et Mirabeau sur les deux rives de la rivière.  Ségolène Chignard, chargée de mission sur les politiques cyclables à la Direction des Transports et des Grands Équipements de la région SUD accompagnée de Rémi Dorne, chargé de projets Routes et ViaRhôna dans le même service, ont pédalé avec nous depuis le pont de Pertuis. Nous sommes arrivés pile poil à l'heure pour notre rencontre, à l'aire de repos de l'épi du Fort de La Roque-d'Anthéron (13), avec Jean-Pierre Serrus, maire de la commune mais aussi vice-président régional en charge des Transports et de la Mobilité durable qui est venu à notre rencontre à vélo. Sa délégation est lourde mais il a affirmé, lors d'échanges non protocolaires, sa volonté de rencontrer prochainement les responsables du service de la Région en charge des véloroutes et nous a transmis les encouragements du président du Conseil régional qui s'est fixé comme objectif de finaliser, d'ici 2025, les itinéraires du schéma régional. Yves Wigt, maire de Charleval, président du SMAVD nous a rejoint et, après nous avoir présenté les missions du syndicat, a annoncé un prochain prolongement des aménagements cyclables d'une dizaine de km vers l'ouest. Les randonneurs à vélo ont poursuivi leur périple en optant pour la variante « nature » au plus près de la Durance, disposant de plusieurs platelages de bois qui permettent d'enjamber les milieux sensibles sans dénaturer les habitats. Par les chemins pas toujours très roulants, souvent en crête de digues, la balade du jour, ponctuée de points d’intérêt et d’aires de détente, s'est terminée le soir autour des barbecues du camping de Mallemort pour une soirée « grillades » avec chansons et musique.  A Mallemort, début de la dernière étape du samedi 18 septembre, nous sommes repassés en rive droite côté Vaucluse. Le pont moderne – mais sans aménagements cyclables – que nous avons emprunté, a été construit en 1980, doublant le vieux pont suspendu, conservé et reconnu monument historique, qui devrait être réhabilité pour la circulation piétonne et cycliste. Les petites routes très peu fréquentées situées au pied du Petit-Luberon sur le tracé du circuit « Autour du Luberon à vélo », ont été particulièrement appréciées de tous. Elles nous ont emmenés à Cavaillon où nous avons retrouvé les panneaux de la véloroute La Méditerranée à Vélo / EuroVelo 8 qui franchit la Durance puis la voie TGV et l'autoroute sur une belle passerelle piétons / vélos. A partir de Plan d'Orgon (13), le groupe s'est engagé sur l'emprise de l'ancienne voie ferrée que le CD13 prévoit d'aménager en voie verte au revêtement lisse d'ici le printemps 2022. A Rognonas, le groupe a été reçu autour de rafraîchissements, par deux élus de la commune pour un dernier rendez-vous  organisé par Alberte et Jean-Luc qui animent le collectif d'associations Collpasspont à l'origine de vélorutions pour dénoncer l'absence d'aménagement adapté aux vélos et piétons en franchissement de la Durance. Accompagnés de membres des cyclo-club locaux, la file de cyclistes a traversé ce pont en fin de vie qui avait été conçu pour 15 000 véhicules par jour et qui en accueille aujourd'hui le double, avant de longer, côté Vaucluse, la rivière jusqu'à sa confluence avec le Rhône. L'itinéraire jalonné sur la commune d'Avignon, empruntant les voies vertes « Chemins de la Confluence » nous a permis de rejoindre les remparts du centre-ville et l'itinéraire ViaRhôna / EuroVelo17. Conclusion Une nouvelle fois, l’AF3V aura permis à de nombreux participants de partir à la découverte d’un itinéraire structurant et de sensibiliser les collectivités à l'itinérance à vélo et à l’impact des continuités cyclables sur l’économie touristique, sur les pratiques des usagers locaux et la qualité urbaine en les incitant à poursuivre leurs investissements pour accueillir un public large dans les années à venir. Depuis plusieurs années, la randonnée Plus Belle La Voie est un cadre idéal pour faire remonter les informations et suggestions aux élus et aux services en créant des synergies entre Région, Départements et Intercommunalités autour d’un projet fédérateur et pour y voir plus clair sur les points à améliorer en matière de tracés et de signalisation.   Alain Michel, délégué régional AF3V – SUD – Provence-Alpes-Côte d’Azur Connaître l'itinéraire Cet itinéraire régional est inscrit dans le Schéma Régional des Véloroutes (SRV) de la région SUD Provence-Alpes-Côte d'Azur, qui compte 2 067 km répartis sur neuf itinéraires dont 1 477 km d’itinéraires nationaux ou européens. Le SRV est réalisé à 37 % au 1er janvier 2021. La Durance à vélo reliera Le Monêtier-les-Bains (au nord de Briançon) à Avignon, sur environ 438 km. Réalisée principalement dans la vallée de la Durance et, sur une vingtaine de km, au bord de la Guisane, torrent qui rejoint la Durance à Briançon, la véloroute concerne principalement quatre départements (Hautes-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence, Bouches-du-Rhône et Vaucluse).   Entre Gap (05) et Jouques (13), elle partagera son tracé sur environ 190 km, avec la véloroute nationale V 64 Grenoble – Marseille. Plusieurs connexions et superpositions d’itinéraires seront établies avec la Méditerranée à Vélo / EuroVelo 8 (EV8) et le parcours « Autour du Luberon à vélo ». La Durance à vélo se raccordera à la ViaRhôna (EuroVelo 17) près de la confluence avec le Rhône à Avignon.  Depuis les citadelles alpines jusqu’au palais des Papes en passant par les pénitents des Mées et l’abbaye de Sénanque, la véloroute traversera des sites historiques remarquables et des paysages uniques offrant une très grande biodiversité, mais aussi plusieurs agglomérations régionales répondant ainsi aux exigences des déplacements quotidiens. Bon nombre de gares ferroviaires sont réparties sur le parcours dont plusieurs dans la Haute Durance offrant ainsi une solution alternative afin d’assurer la continuité pour tous. En tant qu’Autorité Organisatrice de la Mobilité, la Région soutient également l’amélioration des conditions de stationnement des vélos dans les gares et s’attache à favoriser l'embarquement des vélos dans les trains et les cars interurbains. Télécharger la revue de presse de la Randonnée Plus Belle La Voie 2021 Sur le web : Article sur Alpes & Midi En radio : Radio RAM O5 "La Durance à Vélo" : bientôt un itinéraire cyclable Avignon-Briançon
Sophie POUILLY | le 06/10/2021
ACTU VÉLO
Journées Nationales des Voies Vertes - Les JNVV 2021 sont lancées !
INSCRIRE UN EVENEMENT AUX JNVV L'association française pour le développement des véloroutes et des voies vertes lance sa 20ème édition des JOURNÉES NATIONALES DES VOIES VERTES ! Ancrées dans la Semaine Européenne de la Mobilité qui se déroulent du 16 au 22 septembre, les Journées nationales des voies vertes sont le moment pour mettre en lumière le réseau des itinéraires qui sillonnent la France ! Plus de 22 200 km de voies vertes et véloroutes sont aujourd’hui en service en France. Elles forment un réseau qui permet de circuler en liberté et en sécurité pour entrer et sortir des villes, relier les villages, parcourir les campagnes et découvrir tranquillement le patrimoine et les paysages de nos régions ; profiter d’une itinérance à vélo éloignée des grandes routes, du danger, du bruit et de la pollution... Retrouvez les manifestations (organisées par les collectivités et associations de la mobilité active, vélo, marche...) proche de chez vous pour fêter le réseau des voies vertes de France ! En septembre et octobre : Fêtez les voies vertes ! Associations, Collectivités... Organisez un événement pour animer votre voie verte. En lien avec les acteurs locaux, votre manifestation peut avoir pour thème la promotion des déplacements alternatifs, les loisirs, les mobilités actives, la santé, le cadre de vie, l'intermodalité, le patrimoine, le tourisme local… Votre manifestation peut prendre plusieurs formes : inauguration d'un aménagement, d'une voie verteengagement de travaux ("première pierre ou premier coup de pioche")action de communication pour le revêtement des voies vertesrandonnée découverte tout public, associée éventuellement à la découverte du patrimoine ou de produits locauxrandonnée vélo, roller mais aussi pédestreréunion d'information ou de présentation d'un projet, avec visite de terrain éventuellementmanifestation festive, stand informatif sur le réseau des itinéraire sur les véloroutes et des voies vertes. Toute animation permettant de créer un "évènement" autour d'une voie verte, existante ou "en devenir". Organisateurs : Inscrivez votre événement ! Votre manifestation sera répertoriée dans le recensement des événements 2021 et bénéficiera de la communication dans l'agenda de l'AF3V. Inscrire son évènement aux Journées nationales des voies vertes Liste des événements organisés 2021 Portée au niveau européen, la Semaine de la mobilité devient Mobility Week. Le thème de la Semaine de la mobilité/Mobility Week est cette année "Restez en forme. Bougez durable  !"
Sophie POUILLY | le 05/09/2021
AMÉNAGEMENT
Aude : La voie verte du Canal du Midi à Montségur ouverte entre Moulin-Neuf et Cailhavel (21 km)
Après 10 années d’action des associations locales AF3V et FFCT, et après 6 années de travaux par les départements de l’Ariège et de l’Aude, le premier tronçon de la voie verte du Canal du Midi à Montségur, qui reliera Bram à Lavelanet a enfin ouvert en Juin 2021. Il relie Moulin-Neuf, sur la voie verte Mirepoix-Lavelanet et l’itinéraire de la véloroute du Piémont Pyrénéen V81, à Cailhavel , près de Cailhau. C’est de Cailhau et de l’action des habitants, de l’AF3V et de la FFCT que tout est parti avec des « Convergences cyclistes militantes » organisées tous les ans en septembre dans le cadre des Journées Nationales des Voies Vertes. C’est aussi à Cailhau qu’André Viola, président du Département de l’Aude, annonça en septembre 2011 ladécision de réaliser cet ambitieux projet avec 32km de nouvelle voie verte et 33 km de mise à niveau d’une ancienne voie verte.Le résultat est magnifique : bon revêtement clair et bien roulant, sécurisation excellente, et aménagement idéal pour découvrir les régions viticoles du Razès et du Malepère, leurs villages « en circulade » proches et perchés sur des collines, et qui rappellent la Toscane. A voir le « circuit Achille Laugé », peintre impressionniste qui vécut à Cailhau, et le conservatoire fruitier créé par «Atout Fruit» le long de la voie verte. Les 15 km manquant entre Cailhavel et Bram seront réalisés en 2022. Voir la fiche descriptive : https://www.af3v.org/les-voies-vertes/voies/1005-voie-vertedu-canal-du-midi-a-montsegur-troncon-moulin-neuf-a-cailhavel
Sophie POUILLY | le 13/07/2021
EN RÉGION
L’AF3V a labellisé sa première voie verte...
2 Étoiles pour la voie verte Richelieu - Chinon en Touraine ! Réuni le 28 mai 2021, le comité de labellisation de l’AF3V a attribué le label « 3V-Belle voie » deux étoiles à la voie verte reliant les villes de Richelieu et de Chinon (Indre et Loire). Le 15 mai, trois sillonneurs ont parcouru les 21 km de cette voie verte pour y effectuer les relevés permettant de calculer une note sur 100 points qui définit le niveau du label. 16 critères portant sur la qualité de l’infrastructure, la sécurité-sérénité, et l’attractivité sont évalués pour le calcul de la note du label. La voie verte Richelieu-Chinon a obtenu une note de 82 sur 100. Cette opération a été suivie attentivement par des élus et des représentants des collectivités locales, très impliqués dans le développement de la mobilité cyclable et du tourisme. C’est notamment le cas de la communauté de communes Touraine Val de Vienne nous a soutenu dans cette opération et que nous remercions. La préparation d’un sillonnage, le relevé des caractéristiques sur le terrain et leur restitution sont des opérations qui requièrent du temps, de la méthode, et de la concentration. C’est ce qui assure le sérieux de notre label auprès des usagers. Consulter la fiche de la voie verte : https://www.af3v.org/les-voies-vertes/voies/976-voie-verte-chinon-richelieu Consulter le flyer de la voie verte de la communauté de communes Touraine Val de Vienne : https://www.cc-tvv.fr/wp-content/uploads/2021/05/Exe-flyer-210x105-2021-BAT.pdf Qu'est-ce que la labellisation 3V-Belle voie ?
Sophie POUILLY | le 21/06/2021
ACTU VÉLO
Nouveau sur la ViaRhôna : 2 trains à accès garanti aux vélos sur réservation.
Bonne nouvelle pour les cyclistes (notamment les groupes) qui vont parcourir la ViaRhôna cet été. Pour partir ou revenir en train entre Avignon et Lyon, un accès garanti le week-end, leur sera possible à bord de deux TER équipés de 25 places dédiées. Ce dispositif d'emport, engagé à titre expérimental et incluant du personnel d’accueil est proposé tous les samedis, dimanches et jours fériés, entre le 03/07/2021 au 19/09/2021. Ces deux TER sont accessibles aux vélos uniquement sur réservation (supplément de 3 € de réservation par vélo). L’accès aux vélos sans réservation à bord de ces trains n’est pas autorisé. En vente sur le site TER Auvergne-Rhône-Alpes. Voir les horaires et les informations utiles pour organiser son voyage sur le dépliant « Bien voyager à vélo avec TER sur la vallée du Rhône »  sur lequel figurent les gares desservies mais aussi des renseignements sur le calendrier des heures d'affluence sur les autres TER acceptant les vélos sans supplément de prix mais qu'il est préférable de privilégier aux heures las plus creuses. En effet, lorsqu'il y a une affluence modérée de voyageurs, des places vélos sont généralement disponibles. Rappel : Expérimentation Bus + Vélo en bout de ViaRhôna Arrivés à Port-Saint-Louis-du-Rhône, l'une des deux extrémités méridionales de la ViaRhôna / EuroVelo 17, les cyclistes peuvent, depuis le 8 juin 2020, transporter leurs vélos à bord des autocars de deux lignes du réseau Ulysse / La Métropole Mobilité. Huit cars, circulant sur la ligne 1 (Miramas – Istres – Fos-sur-Mer - Port-Saint-Louis-du-Rhône) et la ligne 2 (Martigues – Port-de-Bouc – Fos-sur-Mer – Port-Saint-Louis-du-Rhône) ont été équipés de 2 portes vélos monoblocs à l'intérieur du véhicule, pouvant emporter chacun 2 à 3 vélos (en fonction de la taille du vélo). Grâce à ce service expérimental, les utilisateurs de la ViaRhôna, véloroute dont l'une des extrémités est Port-Saint-Louis-du-Rhône (ville non desservie par le train) pourront rejoindre les gares TER d'Istres, Fos-sur-Mer, Port-de-Bouc ou Martigues situées sur la ligne Marseille – Miramas par la Côte Bleue mais aussi la gare de Miramas située sur un nœud de réseau ferroviaire et desservie par les trains en provenance du sud-ouest et de Marseille, Avignon, Arles, Lyon et Paris. Les itinérants à vélo pourront aussi éviter la traversée, sans aménagements cyclables, de la Zone Industrielle de Fos pour poursuivre leur randonnée vers l'est du département des Bouches-du-Rhône. Voir l'article de l'AF3V Téléchargements des fiches horaires des lignes 1 et 2 (véhicules offrant le service signalé par un pictogramme vélo) Alain MICHEL, délégué AF3V pour la région SUD
Sophie POUILLY | le 17/06/2021
EN RÉGION
De nouveaux délégués AF3V pour renforcer le réseau des véloroutes et des voies vertes
Les délégués régionaux et départementaux travaillent localement pour le développement des véloroutes et des voies vertes au sein de notre association. Ils sont les représentants départementaux et locaux du réseau de l'AF3V. Ce mois-ci, nous avons le plaisir de vous présenter huit nouveaux délégués, dans différents départements, qui viennent renforcer notre réseau : Dans le Grand-Est, Christian JACOB est notre délégué départementale du département de l'AUBE - aube@af3v.orgEn Nouvelle-Aquitaine, deux nouveaux délégués rejoignent le réseau :Denis BRAUX, du CODEP FFCT 79, prend les commandes du département des Deux-sèvres : deux-sevres@af3v.orgStéphane CULOT, de l'association Vélocité 86, s'occupe désormais du développement des voies vertes sur le territoire de la Communauté Urbaine de Grand Poitiers : grandpoitiers@af3v.orgEn Auvergne - Rhône-Alpes, trois nouveaux délégués :Loïc PIERRON, de l'ADTC, délégué local, s'occupe du développement du réseau des voies vertes sur le territoire de la métropole de Grenoble : grenoble@af3v.orgMichel RUZAND, délégué local pour le sud du Grésivaudan : gresivaudan@af3v.orgGilbert ESPOSITO reprend les rennes en tant que délégué départemental pour la Haute-Savoie : hautesavoie@af3v.org Retrouvez toutes et tous nos délégué(e)s sur notre page : Réseau des délégués
Sophie POUILLY | le 09/06/2021
    articles de 1 à 10     
Recevez toutes nos actualités et événements

AF3V

L'association française pour le développement des véloroutes et des voies vertes est une association d'usagers qui œuvre à la création d'un réseau ambitieux et cohérent d'aménagements sécurisés, accessibles et de qualité pour les déplacements en modes actifs sur l'ensemble du territoire français.

Contact

info@af3v.org

03 44 60 11 63

Copyright Ⓒ 2020 - Tous les droits sont réservés AF3V