Actualités

Accueil > Actualités
Trier par date de publication : croissante | décroissante
Trier par date de publication : |
ACTU VÉLO
3V-La Lettre : édito du mois de février
Entre deux ministres, entre deux portes… « Il nous a été annoncé que notre subvention diminuerait cette année 2024. Foin de l’inflation, foin de l’augmentation de notre activité, foin de la voix des usagers des véloroutes et des voies vertes.« C’est le jeu… » m’a-t-on répondu quand j’ai fait part de mon étonnement. Mais de quel jeu s’agit-il donc ? de celui qui consiste à mettre en danger l’équilibre financier de la seule association qui, depuis 25 ans, défend les usagers, toujours plus nombreux, des véloroutes et des voies vertes ? De celui qui consiste à la contraindre à licencier, ou ne pas renouveler un contrat ? Nous employons deux salariées sans lesquelles l’AF3V ne pourrait pas continuer durablement son activité.   Notre question, Monsieur le Ministre, est pourquoi, pour quelle raison une telle décision ? Des contraintes budgétaires m’a-t-on avancé. Mais des contraintes budgétaires nous en avons aussi notre part. Notre activité en faveur de la promotion des mobilités actives a-t-elle diminué en 2024 ? Notre participation aux différentes concertations avec votre ministère, Monsieur le Ministre, avec les différentes collectivités territoriales, avec les multiples instances de concertation, comités de pilotage et autres, est-elle en baisse ? Nous ne le pensons pas. L’AF3V compte parmi les acteurs clés du développement des mobilités actives. Nous tenons notre bilan à votre disposition.   Vouloir faire de la France la première destination du tourisme à vélo à l’horizon 2030, en diminuant l’aide à la seule association nationale d’usagers des véloroutes et voies vertes, est plus que surprenant, Monsieur le Ministre. Que ce soit le festival européen du voyage à vélo que nous coorganisons à Lyon les 9 et 10 mars, ou encore le 20ème anniversaire de la Fête des Voies Vertes en septembre, que nous fédérons, nous faisons plus que participer à la promotion d’un slow tourisme local, mettant en avant bien des destinations de nos Régions. Est-ce qu’en décernant le label 3V-Belle Voie aux plus belles voies vertes de nos territoires, nous n’œuvrons pas en faveur du même objectif ? »C’est donc pour défendre notre association, notre plan d’actions pour 2024, nos propositions pour développer un réseau ambitieux de véloroutes et de voies vertes que nous allons solliciter une rencontre avec Monsieur Patrice Vergriete, ministre des Transports, notre ministre de tutelle.  Extrait de la lettre ouverte qui sera adressée au Ministre.Pierre HémonPrésident AF3V
Sophie VERDELLET | le 19/02/2024
LA FÊTE DES VOIS VERTES
La 20e édition de la Fête des Voies Vertes se prépare dès maintenant !
En septembre se déroulera la 20e édition de la Fête des Voies Verte partout en France. L’AF3V encourage les délégués AF3V, les associations, les collectivités, les offices de tourisme, les parcs et sites touristiques, les entreprises à faire vivre les voies vertes en organisant de multiples manifestations familiales et conviviales. Support de la mobilité active et de son apprentissage, du loisir de plein air ou du voyage bas carbone, les voies vertes sont un véritable atout pour le développement des territoires et leurs habitants ! Ensemble, pendant 4 semaines, donnons envie au plus grand nombre de découvrir et de s’emparer de ces espaces réservés et préservés. Cette année plus que les autres, le contexte du mois de septembre permet d’imaginer des événements diversifiés et riches en lien avec les Jeux Olympiques et paralympiques, les journées européennes du patrimoine, les semaines européennes de la mobilité et du développement durable, la journée mondiale sans voiture ou encore la semaine bleue. Autant d’actions qui impulseront une belle dynamique pour les 20 ans de la Fête des Voies Vertes ! Retrouvez-nous lors d’un webinaire ouvert à toutes et tous le jeudi 14 mars de 14h00 à 15h00 Nous vous présenterons la Fête des Voies Vertes, ses objectifs, les outils mis à disposition pour vous accompagner et le calendrier. Cette présentation sera nourrie d’exemples et de retours d’expériences. Je m'inscris au webinaire
Sophie POUILLY | le 12/02/2024
AMÉNAGEMENT
Occitanie/Lot-et-Garonne : Projet de 27 km de voie verte
En Juillet 2023 Albret Communauté a signé une convention de transfert de gestion, valable 30 ans, avec SNCF Réseau, concernant l’ancienne ligne de chemins de fer entre Feugarolles et Moncrabeau, soit 27km. Le projet de la Communauté est d’aménager une Voie Verte sur cette emprise, qui traversera six communes : Feugarolles, Vianne, Lavardac, Nérac, Le Fréchou et Moncrabeau. Entre Feugarolles, où elle sera connectée au Canal des 2 Mers à Vélo (V80), et Barbaste elle sera commune à deux Véloroutes nationales : la Scandibérique (EV3) qui bifurquera à Barbaste en direction de Mézin, et la Véloroute Vallée de la Baïse (V82) qui continuera jusqu’à Moncrabeau. Travaux prévus jusqu’à Mars 2024 pour le débroussaillage et le démantèlement de la voie, puis aménagement de la voie jusqu’en 2025. Albret Communauté qui développe les mobilités douces souligne que cette voie verte desservira 41% de la population et 50% des emplois de la Communauté et servira pour les loisirs des habitants et aussi pour leurs déplacements du quotidien. Photo @Albret Communauté : A Albret, L'aménagement cyclable sera en grave à émulsion calcaire pour le bon confort des usagers Les habitants et l’AF3V demandent que la voie verte franchisse la Garonne sur un grand viaduc ferroviaire de 900m pour rejoindre Port Sainte-Marie (gare) ce qui permettra à terme d’avoir une jonction avec la véloroute La Vallée du Lot à vélo (V86) mieux sécurisée qu’aujourd’hui (pont de St-Léger). ette voie verte sera prolongée vers le sud dans le Gers entre Moncrabeau et Condom (8,5km), car le Département du Gers a entamé les négociations avec SNCF Réseau pour un transfert de gestion de l’emprise de la voie ferrée. A Condom la future voie verte rejoindra, en continuité parfaite, la Voie Verte de l’Armagnac Condom-Eauze (31km avec coupure de 3km au tunnel de Pomiro). En savoir plus : https://www.petitbleu.fr/2023/07/22/une-premiere-etape-pour-la-voie-verte-feugarollesmoncrabeau-11355531.php https://territoires.nouvelle-aquitaine.fr/la-strategie-de-developpement-dalbret https://www.ladepeche.fr/2019/04/15/lidee-est-de-transformer-la-voie-ferree-en-pistecyclable,8131751.php Voir site AF3V-Sud (Les projets du département- année 2019) : https://www.vvv-sud.org/projetslotetgaronne.html
Sophie POUILLY | le 11/02/2024
ACTU VÉLO
Comment accélérer le développement du vélo et des voies vertes en zones rurales ?
La LOM (Loi d'Orientation des Mobilités) avait fixé l'objectif d'atteindre les 9 % de part modale du vélo en 2024. Nous n'y serons pas ! Prochain objectif : viser les 12 % pour 2030… Si la pratique du vélo se développe dans les centres urbains, elle tarde à se frayer un chemin à la campagne et dans les zones peu denses. Pour ce faire, des initiatives sont tentées un peu partout en France. Le département de la Manche et sa volonté d'extraire du réseau routier les petites routes fait partie de ces expérimentations qui sont observées à la loupe. Dans un précédent article, l'AF3V avait cité cette possibilité pour accélérer le maillage du territoire : Aménagements cyclables et ZAN (Zéro Artificialisation Nette) sont-ils compatibles ? | AF3V L'association précisait également que les voies vertes étaient rarement créées ex-nihilo et que la France disposait d'un réseau de chemins ruraux et d'exploitation déjà artificialisés sur lequel on pouvait s'appuyer pour mailler le territoire. C'est d'ailleurs la logique que suit la métropole Caen La Mer. CP_Caen-la-mer-13 km de nouveaux chemins ruraux.pdf (caenlamer.fr) L'agence de design, Vraiment Vraiment, a publié il y a quelques jours un article très détaillé sur le sujet du vélo en zones peu denses. Cet article s'accompagne d'une carte réalisée sur Open Street Map, comptabilisant un million de kilomètres de chemins en France. Le vélo, la campagne et le quotidien : trouple impossible ? - Autrement Autrement .L'idée principale qui se dégage est que l'on peut effectivement, à partir du réseau de chemins existants, s'intéresser à ceux qui ont un potentiel cyclable. Extraire les petites routes du réseau routier et aménager ces chemins à potentiel cyclable, ceux qui relient les villages et les hameaux entre eux, au plus court et facile, serait une solution rapide, écologique et économique à mettre en œuvre. L'objectif fixé pour 2030 dans le Plan Vélo & Marche 2023-2027 est d'atteindre les 100 000 km d'aménagements cyclables. Rappelons qu'aujourd'hui la France comptabilise 17 000 km de pistes et de voies vertes confondues... 23100_DP-Plan-velo-2023.pdf (ecologie.gouv.fr)
Sophie POUILLY | le 11/02/2024
EN RÉGION
Occitanie : L'Histoire pour mettre en valeur l'itinéraire Via Domitia.
Les délégations locale et gardoise de l’AF3V sont engagées dans un processus de mise en valeur de la Via Domitia sur une continuité cyclable et piétonne du Rhône à Beaucaire jusqu’au Col de Panissars dans les Pyrénées-Orientales. Souvent, La Méditerranée à vélo et la Via Domitia se côtoient ou peuvent se raccorder pour une découverte touristique plus variée tournée vers le patrimoine romain parfois délaissé bien qu’il soit classé Monument Historique. C’est le cas de la Via Domitia à Beaucaire dans le Gard.  Gard O vélO et  l’AF3V construisent progressivement en lien avec les objectifs de la Région Occitane et du département du Gard de développer le thème de « Route de la Romanité » une cartographie interactive qui offrira de vraies escapades romaines : https://umap.openstreetmap.fr/en/map/via-domitia-24012024_863869#12/43.8252/4.5950 (Faire apparaître tous les calques pour voir le secteur de Beaucaire) C’est ainsi que plusieurs réunions de travail avec l’association Via Domitia ont pu se dérouler et sont prometteuses : rencontre avec l’entreprise Heidelberg Materials qui exploite les carrières de calcaire de Beaucaire autour du Site des Bornes des Césars afin d’obtenir des compensations paysagères et un accueil vélo. Le 6 février une rencontre avec le paysagiste de l’entreprise est prévue. Le 20 février 2024, une visite de terrain à vélo est programmée avec un représentant des structures Gard Tourisme et du Département du Gard afin de valider un tracé de véloroute - Voie Verte Via Domitia entre les gares de Beaucaire et celle de Nîmes ( 42 km passant de l’EV8 à la Via Domitia jusqu’au cœur de Nîmes la Romaine !) C’est un travail d’équipe avec des historiens, des archéologues et les pédaleurs de l’AF3V. FR3 Pays Gardois prévoit un tournage dont la date n’est pas fixée.  Le 2 février 2024 Agnès Senicourt déléguée locale AF3V Pont du Gard Le photographe Jean Claude Martinez déjà bien connu pour ses ouvrages où le vélo est mis en valeur coordonne ces actions sur les 4 départements concernés : Gard - Hérault - Aude et Pyrénées-Orientales. Découvrez ses photos de la Via Domitia. Site : WWW.MARTINEZ-PHOTO.COM Blog : https://jeanclaudemartinez.wordpress.comhttps://www.facebook.com/jeanclaude.martinez.photo
Sophie POUILLY | le 10/02/2024
ACTU VÉLO
La Seine à vélo : Une nouvelle aire de service inaugurée à Elbeuf (76)
Elbeuf est la première ville de la Métropole Rouen Normandie à proposer une aire de service high-tech sur La Seine à Vélo Installée depuis l'automne, l'aire de services destinées aux cyclistes empruntant La Seine à Vélo a été inaugurée il y a quelques jours, sur le Champ de Foire. On y trouve des arceaux sous abri pour un arrêt-minute, des tables de pique-nique dont une abritée sous une ombrière recouverte de panneaux photovoltaïques, une borne de réparation en libre-service, des toilettes et une consigne vélo sécurisée et connectée de 6 places. Il s'agit de la première aire de ce type. Quatre autres vont suivre le long des 110 km de berges qui traversent la métropole rouennaise. Les travaux relatifs aux 68 km d'itinéraire non encore réalisés sont prévus pour les prochains mois, le tronçon Rouen-Elbeuf étant le premier programmé ( La Seine à vélo : la Métropole Rouen Normandie lance la concertation | AF3V ) En savoir plus : Seine à Vélo : une aire d'arrêt à Elbeuf pour les usagers | Métropole Rouen Normandie (metropole-rouen-normandie.fr) Elbeuf : deux inaugurations sur le champ de foire | Le Journal d'Elbeuf (actu.fr) [En images]. Seine à vélo : une nouvelle aire pour les cyclotouristes à Elbeuf (tendanceouest.com) Abris Vélos Sécurisés et Connectés – La Ruche à Vélos (larucheavelos.fr) Équipements pour aménagements cyclables - Altinnova
Sophie POUILLY | le 10/02/2024
ACTU VÉLO
3V-La Lettre : Edito du mois de Janvier
Fréquentation cyclable en 2023 : des chiffres inquiétants, des initiatives encourageantes   Nos amis de Vélo & Territoires viennent de publier (huitième bulletin) un bilan provisoire de la fréquentation vélo en 2023. Il faudra bien sûr attendre les résultats consolidés pour en tirer des conclusions plus approfondies. Mais d’ores et déjà des tendances apparaissent. Tout d’abord une augmentation de 5% du niveau global sur l’année. Mis en regard avec l’objectif d’atteindre 12% de part modale pour le vélo en 2030, on peut néanmoins parler de quasi-stagnation. En effet si nous regardons dans le rétroviseur (oui il y en a sur les vélos) le « Plan Vélo » annoncé le 14 septembre 2018 à Angers par la ministre de l’époque (Madame Elisabeth Borne), on a une sensation de sur-place. En effet ce plan proposait 25 mesures pour passer de 3 à 9% de part modale vélo à l’horizon 2024. Si la définition même de l’horizon est qu’il recule sans cesse, force est de constater que nous sommes loin des 9% ! Force est de constater que nous stagnons autour de 3%, ce qui est rien moins qu’inquiétant disons-le tout net. A regarder encore les chiffres de fréquentation, il est visible que l’augmentation constatée ne concerne que le milieu urbain. Aussi bien en milieu péri-urbain qu’en rural, l’augmentation (si l’on peut dire) est de 0%. Décevant vraiment !   Et pourtant en milieu rural nombre d’initiatives voient le jour. Certaines collectivités délaissent la religion du « tout voiture » et ses dépenses exorbitantes (une raison pragmatique) et commencent à laisser de l’espace pour des aménagements cyclables, en empiétant même sur « l’espace voiture » ! Même la question de la vitesse, de sa réduction, se pose à nouveau : un quasi-changement de paradigme ! En fait, certaines collectivités locales s’aperçoivent que les distances parcourues sur leurs territoires ne sont pas plus importantes qu’en ville, et qu’elles pourraient se faire à vélo, mais que la sécurité fait souvent défaut. Elles constatent aussi, en ces temps de « vaches maigres » que l’entretien des 700 000 km de réseau routier communal et des 380 000 km de réseau départemental coûte excessivement cher. Voilà sans doute pourquoi tant de projets de voies vertes, d’aménagements cyclables, de plans de circulation voient le jour.   Certains départements, à l’instar de la Manche, réfléchissent à réserver une (petite) partie du réseau routier aux modes actifs et aux riverains. S’il est un peu rapide, voire abusif d’appeler cela des voies vertes, ces initiatives sont à suivre et à encourager. C’est ce que font localement les délégués de l’AF3V... Qu’ils en soient ici remerciés. Pierre Hémon, Président
Sophie VERDELLET | le 26/01/2024
    articles de 1 à 10     
Recevez toutes nos actualités et événements

AF3V

L'association française pour le développement des véloroutes et des voies vertes est une association d'usagers qui œuvre à la création d'un réseau ambitieux et cohérent d'aménagements sécurisés, accessibles et de qualité pour les déplacements en modes actifs sur l'ensemble du territoire français.

Copyright Ⓒ 2020 - Tous les droits sont réservés AF3V