Actualités

Accueil > Actualités
Trier par date de publication : croissante | décroissante
Trier par date de publication : |
VIE DE L'ASSOCIATION
Pierre Hémon devient Président de l'AF3V
COMMUNIQUE DE PRESSE Vendredi 1er octobre 2021 Lors du Conseil d’administration du mercredi 29 septembre 2021, Pierre Hémon déjà Vice-président de l’association a été élu à l’unanimité pour prendre la présidence de l’AF3V (Association française pour le développement des véloroutes et voies vertes). Il succède à Julien Dubois qui a été réélu au Bureau en qualité de Vice-président afin d’assurer la continuité des actions menées jusqu’ici. Directeur de centre de santé mutualiste retraité, Pierre Hémon a toujours vu le vélo comme un facteur de santé physique et mentale. Et l'a toujours utilisé comme un moyen de déplacement quotidien et de loisir. Ancien élu à la Ville de Lyon puis à la Métropole (Grand Lyon), il a eu en charge les aménagements cyclables et les itinéraires cyclotouristiques jusqu'en 2020. Après deux mandats bien denses, il a repris sa "liberté" et une vie associative active au sein de l'AF3V qu'il fait bénéficier de ses connaissances fines des collectivités territoriales, des jeux d'acteurs dans ces institutions et de son enthousiasme inentamé pour la "solution vélo" ! « L'AF3V, ses adhérents et son réseau d'associations locales, est un formidable outil pour plaider efficacement le développement des véloroutes et des voies vertes » souligne-t-il au lendemain de son élection avant d’ajouter « l'expertise des cyclistes "sillonneurs" donne à l’association une connaissance pointue des près de 20 000 km de véloroutes existantes ». Pour le nouveau président de l’AF3V et à l'heure ou la pratique du vélo explose, l’objectif principal de l’association est bien d'être la représentante des usagers des voies vertes et véloroutes, à l'écoute des demandes d'un public nouveau fait de familles jeunes, avec enfants en bas-âge bien souvent qui découvrent les vacances à vélo et la sécurité offerte par les voies vertes en particulier. Et donc d'être l'interlocutrice incontournable des décideurs et aménageurs. Composition du Bureau de l’AF3V : Pierre Hémon, PrésidentChristelle Cubaud, Vice-présidenteJulien Dubois, Vice-présidentFrançois Pontvianne, TrésorierElisabeth Gerson, SecrétairePhilippe Marchina, Trésorier adjointEtienne Chuat, Secrétaire adjoint Accédez directement à la carte de visite Pierre Hémon Pour rappel, l’Association française pour le développement des véloroutes et des voies vertes (AF3V) est une association d'usagers qui œuvre à la création d'un réseau ambitieux et cohérent d'aménagements sécurisés, accessibles et de qualité pour les déplacements en modes actifs sur l'ensemble du territoire français. Retrouvez-nous sur notre site af3v.org, Twitter (@AF3V_officiel) et Facebook. Ou contactez-nous par mail à info@af3v.org.
Sophie VERDELLET | le 01/10/2021
VIE DE L'ASSOCIATION
Devenez membre de l'AF3V : les Avantages
Adhérez à l'association, c'est soutenir ses actions ! En soutenant l'AF3V, vous apportez à l'association une légitimité pour représenter les utilisateurs soucieux de voir le réseau de véloroutes et de voies vertes irriguer de plus en plus notre pays, et aussi les moyens financiers pour lui permettre de mener ses actions de fond pour le développement des itinéraires locaux, départementaux et nationaux ; mais aussi l'amélioration de notre cartographie et le développement de la labellisation des voies vertes : le label "3V-Belle voie" Avantage AF3V en partenariat avec la Fuaj : Membre de l’AF3V, la carte d’adhérent Fuaj vous est offerte pour accéder aux auberges de jeunesse du réseau Hostelling International. De plus, en réservant vos nuitées sur le site internet www.hifrance.org, une réduction de 10% s’appliquera sur le séjour à partir de la 2ème nuitée dans les auberges de jeunesse de France. Lors de la réservation il suffit d’entrer le « code avantage » que vous recevrez avec votre attestation de cotisation pour bénéficier de la réduction. Alors n'ayez plus aucune hésitation et adhérez à l'AF3V : par internet via la plateforme HelloAsso : https://www.helloasso.com/associations/af3v/adhesions/adherez-a-l-af3v Par virement bancaire : demandez les coordonnées à secretariat-national@af3v.org Par chèque en remplissant le bulletin d'adhésion à envoyer à AF3V 41 place du Général de Gaulle 60100 CREIL avec votre paiement.
Sophie POUILLY | le 27/07/2021
EN RÉGION
De nouveaux délégués AF3V pour renforcer le réseau des véloroutes et des voies vertes
Les délégués régionaux et départementaux travaillent localement pour le développement des véloroutes et des voies vertes au sein de notre association. Ils sont les représentants départementaux et locaux du réseau de l'AF3V. Ce mois-ci, nous avons le plaisir de vous présenter huit nouveaux délégués, dans différents départements, qui viennent renforcer notre réseau : Dans le Grand-Est, Christian JACOB est notre délégué départementale du département de l'AUBE - aube@af3v.orgEn Nouvelle-Aquitaine, deux nouveaux délégués rejoignent le réseau :Denis BRAUX, du CODEP FFCT 79, prend les commandes du département des Deux-sèvres : deux-sevres@af3v.orgStéphane CULOT, de l'association Vélocité 86, s'occupe désormais du développement des voies vertes sur le territoire de la Communauté Urbaine de Grand Poitiers : grandpoitiers@af3v.orgEn Auvergne - Rhône-Alpes, trois nouveaux délégués :Loïc PIERRON, de l'ADTC, délégué local, s'occupe du développement du réseau des voies vertes sur le territoire de la métropole de Grenoble : grenoble@af3v.orgMichel RUZAND, délégué local pour le sud du Grésivaudan : gresivaudan@af3v.orgGilbert ESPOSITO reprend les rennes en tant que délégué départemental pour la Haute-Savoie : hautesavoie@af3v.org Retrouvez toutes et tous nos délégué(e)s sur notre page : Réseau des délégués
Sophie POUILLY | le 09/06/2021
VIE DE L'ASSOCIATION
Voies vertes et vélotaf, un enjeu électoral
L'Association française pour le développement des véloroutes et voies vertes (AF3V) a lancé la campagne « Voies vertes, en route pour le vélotaf ! », espérant faire du vélotaf, et surtout des voies vertes, un enjeu électoral. L'Association française pour le développement des véloroutes et voies vertes (AF3V) a lancé la campagne « Voies vertes, en route pour le vélotaf ! », espérant faire du vélotaf, et surtout des voies vertes, un enjeu électoral. Avec presque 18 000 kilomètres de voies vertes et véloroutes, la France dispose d’un réseau cyclable qui, correctement aménagé, peut devenir une infrastructure efficace pour les déplacements quotidiens des Français. D’autant plus que les trois quarts des actifs utilisent encore la voiture pour des déplacements domicile-travail de moins de 15 kilomètres ! Le vélo a toute sa place dans une politique de mobilité, c’est pourquoi l’Association française pour le développement des véloroutes et voies vertes (AF3V) invite les candidats aux élections régionales et départementales à valider dix engagements qui permettront de développer l’usage du vélo pour aller au travail (le « vélotaf ») et, par extension, pour nombre de déplacements du quotidien. Les voies vertes sont trop souvent uniquement associées au vélo-loisir, au tourisme, alors qu’un usage traditionnel voudrait qu’on en fasse en maints endroits le cœur d’infrastructures visant à booster l’usage du vélo, d’en accélérer la pratique dans les zones rurales et périurbaines en particulier. Aménager et entretenir ces voies vertes, les connecter à l’ensemble des moyens de transports d’un territoire les rendra plus attrayantes. Infrastructures de qualité L’utilisation de revêtements lisses facilitera la pratique du vélo toute l’année et en garantira une meilleure durabilité. Car le constat est sans appel : avec des revêtements améliorés, la fréquentation est multipliée par cinq. Proposer ces infrastructures de qualité aidera les territoires à développer leur attractivité et leur potentiel économique. Les entreprises, plus souvent qu’on ne le croit, n’arrivent pas à embaucher car le coût du déplacement (en voiture) pour le futur employé est rédhibitoire. Alors que se rendre au travail à vélo permet au salarié de réaliser des économies substantielles, et à ceux qui ne peuvent acquérir une voiture, de surpasser cette difficulté. Autre atout : les employés « à vélo » sont moins souvent absents que les autres, en meilleure santé (trente minutes de vélo chaque jour, c’est 30 % de risques en moins de développer une maladie cardiovasculaire, un cancer ou du diabète), voire de meilleure humeur !Enfin, développer l’usage du vélo est un moyen efficace, rapide et économique de réduire les émissions de gaz à effet de serre et d’apaiser le trafic routier et ses nuisances tant atmosphériques que sonores. Un réseau plus attractif, inclusif et écologique De multiples avantages de ces voies vertes que l’AF3V veut faire découvrir aux « aspirants » élus territoriaux, afin que ces futurs décideurs s’engagent pour leur développement ! L’AF3V, forte de ses bénévoles, associations sœurs dans les territoires, et de l’expertise de ses « sillonneurs », qui arpentent les voies vertes et nourrissent la célèbre carte interactive, a lancé une campagne originale et décentralisée, « Voies vertes, en route pour le vélotaf ! », espérant faire du vélotaf, et surtout des voies vertes, un enjeu électoral. Neuf associations (1) l’ont rapidement rejointe dans une coalition inédite qui fait sens. Depuis les personnes en situation de handicap représentées par l’APF France handicap, jusqu’aux environnementalistes de France Nature environnement, tous se mobilisent à ses côtés en faveur d’un réseau de véloroutes et de voies vertes plus attractif, inclusif et écologique. Article en ligne : https://www.lagazettedescommunes.com/747223/voies-vertes-et-velotaf-un-enjeu-electoral Note 1 : France Nature environnement, APF France handicap, FFVélo, FFRoller et Skateboard, Rue de l’Avenir, FUB, Amis de la nature France, Virage énergie, CyclotransEurope.
Sophie POUILLY | le 03/06/2021
ACTU VÉLO
Vélo des villes et vélo des champs : véloroutes, voies vertes et Réseau express vélo
Débat le samedi 29 mai 2021 en visioconférence, sur inscription. Après les véloroutes et les voies vertes, voici un nouveau type d’infrastructure cyclable : le réseau express vélo. Les premières étaient plutôt tournées vers les loisirs et les voyages à vélo, ce dernier est plus orienté vers le vélotaf et tous les déplacements quotidiens. Coulée verte - sud de Paris Alors comment vont s’articuler ces différents concepts et ces axes cyclables tous autant structurants?La réponse pourrait-elle venir du canal de l’Ourcq ? Construit pour le loisir de proximité, il s’est déployé avec la Scandibérique vers le voyage à vélo à longue distance tout en accueillant de plus en plus de vélotafeurs. C’est ce que nous examinerons en premier avec Frédéric Héran en partant d’une étude réalisée il y a 25 ans et en suivant tout ce qui s’est passé depuis.Nous revisiterons avec Benoît Carroué (délégué AF3V) les concepts de véloroutes (et euro-véloroutes) et de voies vertes, leurs différences, leurs objectifs, leurs atouts et comment ils évolueront avec le réseau express.Avec Vincent Degove, nous ferons le chemin inverse en partant du projet de réseau vélo express, ses objectifs, les moyens pour les atteindre et comment ils se développeront de concert avec les véloroutes. Ce débat a pour but de confronter des projets différents mais qui ne doivent surtout pas se construire de manière parallèle, en silo chacun dans ses cases. Les buts convergent pour construire des infrastructures cyclables et que le vélo devienne un mode majeur de déplacement. Le programme : 14 h : le point sur les randos (Paris-Senlis-Meaux, Toulouse-Namur et celle pour les ados et enfants Nantes-Tours)14 h 15 : La piste du canal de l’Ourcq, vélo loisir et vélo quotidien, 25 ans d’évolution. Avec Frédéric Héran, économiste des transports et urbaniste à l’Université de Lille et débat15 h 15 : véloroutes, voies vertes et Réseau express vélo : comment ces différents réseaux se complètent et se connectent avec Benoît Carroué de l’AF3V et débat16 h 15 : Le Réseau express vélo, ses objectifs, ses critères de réalisation et la connexion avec le réseau des véloroutes et voies vertes. Avec Vincent Degove, porte-parole de Vélo Ile-de-France et débat17 h 15 : on arrête Pour avoir le lien pour participer à la visioconférence : eurovelo3@free.fr
Sophie POUILLY | le 26/05/2021
VÉLO EXPRESS
Vélo expresS : le printemps voit fleurir de nouveaux ateliers de mobilité solidaire
Depuis mi-mars, les ateliers d’apprentissage de la mobilité dans le cadre du dispositif Vélo expresS reprennent. L’AF3V poursuit donc sa mission d’insertion socio-professionnelle des personnes en situation de précarité par la mise en œuvre d’une nouvelle session Vélo expresS dans les territoires. Essonne MobilitéS a ouvert le bal à Étampes avec un accompagnement de quelques jours à destination de bénéficiaires du RSA (partenariat avec le département de l’Essonne). Après des séances théoriques en salle et pratiques en milieu fermé, la récompense est là : une belle sortie sur la voie verte de la Chalouette pour ces femmes qui témoignent d’une réelle reprise de confiance en elles grâce à ce dispositif. A Pontivy aussi, on se remet en selle grâce à l’entrée dans le dispositif cette année de Gwladys Théaud, éducatrice mobilité à vélo (A vélo, en route vers l’écomobilité). Jusqu’au 12 mai, ces salariées en insertion orientées par Emmaüs Action Ouest ont pu travailler à lever les freins qu’elles rencontrent dans leur mobilité. Le Sud-Ouest de la France n’est pas en reste avec l’Atelier vélo Txirrind’Ola qui a débuté son premier atelier le 27 avril pour des personnes en recherche d’emploi issues de la Maison de la Vie Citoyenne Bayonne Centre-Ville. Une fois par mois également et après un accompagnement en milieu sécurisé, le rendez-vous est donné à Toulouse avec la Maison du Vélo pour des sorties en groupe afin d’atteindre l’autonomie à vélo. Sur le bordelais, l’atelier porté par Vélo-Cité et la Maison Départementale de la Solidarité et de l'Insertion de la ville de Cenon a également commencé le 3 mai auprès d’un public exclusivement féminin en demande d’emploi.  Loin d’être terminée, cette session printanière de Vélo expresS verra s’organiser pas moins de 10 ateliers toujours réalisés dans le respect des règles sanitaires par les acteurs de la mobilité qui portent le dispositif dans les territoires : le Collectif Cycliste 37 en Indre-et-Loire, la Maison du Vélo de Lyon dans le Rhône, Ocivélo dans la Loire, ProVélo Sud Ile-de-France dans le département de l’Essonne. D’autres associations sont dans l’attente de pouvoir mettre en œuvre Vélo expresS pour la seconde session qui aura lieu à l’automne ou dès 2022. Les voies vertes ont un fort potentiel dans la mobilité solidaire. Pour rappel Vélo expresS est un dispositif d’accompagnement à destination des personnes en situation d’exclusion sociale ou économique porté par l’AF3V et soutenu par la Fondation Macif et la Fondation Norauto. Dans ce cadre, nous proposons des ateliers d’apprentissage de la mobilité permettant aux bénéficiaires de reprendre confiance en elles/eux et de retrouver de l’autonomie dans leurs déplacements quotidiens grâce à un moyen de transport économique et écologique - le vélo - et des infrastructures sécurisées et adaptées - les voies vertes. L’objectif de ce dispositif est triple. Il s’agit d’abord de favoriser l’autonomie et l’insertion socio-professionnelle des personnes précaires grâce à l’usage du vélo en travaillant sur la confiance en soi et sur différents freins cognitifs et psychosociaux bloquant dans la mobilité. C’est aussi un projet visant à changer les comportements de mobilité car la voiture individuelle reste encore une marque de réussite sociale alors qu’elle est couteuse, polluante et pas forcément adaptée à tous les déplacements, même en zones périurbaines et rurales. C’est enfin un plaidoyer en faveur de la mobilité solidaire pour améliorer le réseau des véloroutes et voies vertes en lien avec les pouvoirs publics car ces voies sont sécurisées, directes et accessibles à toutes et tous. Elles représentent un fort potentiel dans le développement de solutions d’écomobilité inclusive. La question de l’inclusion est au cœur de Vélo expresS, projet solidaire rendu possible grâce aux partenariats tissés localement avec les acteurs de lutte contre l’exclusion : Emmaüs Action Ouest, Pole Emploi, Maison des Solidarités et de l’insertion de la ville de Cenon, la Maison de la Vie Citoyenne Bayonne Centre-Ville, Ateliers ZigZag, Groupe Emplois Innovations Métropole (GEIM), Amical du Nid 69 et bien d’autres ! Sophie Verdellet - sverdellet@af3v.org
Sophie VERDELLET | le 10/05/2021
NON CLASSÉ
Premières victoires pour les voies vertes
Édito du président - mai 2021 Les élections régionales et départementales auront bien lieu les 20 et 27 juin prochains. Après avoir pris le temps de la réflexion et de recueillir d’autres avis, le conseil d’administration a décidé que l’AF3V participe activement à ce rendez-vous démocratique. C’est le sens de la campagne Voies vertes, en route pour le vélotaf ! pilotée par notre vice-président Pierre Hémon. A peine la campagne électorale a-t-elle commencé que nous pouvons affirmer sereinement que l’AF3V a fait le bon choix et a déjà engrangé quelques succès. D’abord nous avons réussi avec de nouveaux partenaires à monter une large coalition qui fait sens. Depuis les personnes en situation de handicap représentées par l’Association des Paralysés de France jusqu’aux environnementalistes de France Nature Environnement, en passant par nos amis cyclotouristes de la FFVélo, tous se mobilisent à nos côtés en faveur de la réalisation d’un réseau de véloroutes et voies vertes (VVV) plus attractif, inclusif et écologique. Au total ce sont 7 organisations nationales et 2 structures régionales* qui nous ont rejoint. Cette alliance inédite permet d’élargir notre audience au-delà du cercle habituel de nos sympathisants et donne un poids considérable à nos propositions face aux futurs élus. Premier succès. Ensuite ce rapprochement avec nos partenaires s’est construit sur la confiance grâce à un travail de fond mené sur les 10 engagements de la campagne. Face aux décideurs, comme usagers des véloroutes et voies vertes, notre vraie plus-value c’est notre retour d’expérience et notre connaissance du terrain. Pour que cette expertise d’usage soit mieux entendue, nous avons pris le temps d’effectuer des recherches, de vérifier les informations, de recueillir des avis d’expert. C’est grâce à cet important travail mené en amont, notamment celui sur le sujet crucial des revêtements, que nous avons pu bâtir un discours militant transparent, objectif, sincère… et donc terriblement efficace. Nos partenaires ne s’y sont pas trompés. Mieux : certaines de nos propositions de campagne sont d’ores et déjà prises en compte par des élus pour des projets d’aménagement. C’est le cas notamment pour la V82 en Savoie ou un projet de voie verte dans le Finistère. Deuxième réussite. Enfin nos actions de plaidoyer à destination des élus ne se limitent pas à une campagne de communication. Les élections passées, la notoriété renforcée de notre association profitera aussi à nos délégués locaux. Par la magie des réseaux sociaux et des médias, aucune et aucun des futures présidentes et présidents de Région n’ignorera l’existence de l’AF3V et les principes d’aménagements que nous défendons. Cette reconnaissance facilitera grandement le travail de concertation mené toute l’année par nos délégués avec les collectivités territoriales pour un réseau de VVV favorable au vélotourisme, aux loisirs et aux déplacements du quotidien. Troisième victoire. La campagne Voies vertes, en route pour le vélotaf ! nous remet durablement dans le jeu. L’expertise de l’AF3V est indispensable pour réussir une politique cyclable ambitieuse de développement des véloroutes et voies vertes conciliant lutte contre le réchauffement climatique, préservation de la biodiversité et inclusion sociale. Gageons que nos interlocuteurs nationaux n’en seront que plus convaincus après cette campagne. Julien Dubois Président de l’AF3V * La coalition de la campagne « Voies vertes, en route pour le vélotaf ! » rassemble 9 organisations : AF3V, FNE, APF France handicap, FFVélo, FFRS, Rue de l'Avenir, Les Amis de la Nature, FUB, CycloTransEurope et Virage Energie.
Julien DUBOIS | le 10/05/2021
VIE DE L'ASSOCIATION
De nouvelles recrues au conseil d'administration
Depuis l'assemblée générale du 6 mars 2021, nous avons le plaisir d'accueillir au sein de notre Conseil d'Administration quatre nouveaux membres, dont voici une présentation succincte ! Christelle Cubaud, 49 ans, commerçante, Rouen : Habitant et travaillant à Rouen, Christelle ne possède pas de voiture et utilise principalement ses pieds et son vélo pour se déplacer. Elle connaît les petites routes de Normandie comme sa poche ! Elle milite pour le vélo, d'abord au sein de l'association rouennaise SABINE (affiliée à la FUB mais pas à l'AF3V à son grand regret), dont elle fait partie de la direction collégiale de 2017 à 2019 avant d'en démissionner pour divergences de vues. Elle adhère à l'AF3V à titre individuel, participe en juin 2020 à la création du collectif Grand Elbeuf à Vélo, et est membre de la commission Mobilités au sein du CETE (Conseil d’Évaluation de la Transition Écologique) de Rouen Normandie Métropole depuis juillet 2020. Au sein du C.A. de l'AF3V, elle prend le rôle de Vice-Présidente pour former un "trio de tête" avec Julien Dubois et Pierre Hémon. Outre le vélo, Christelle s'intéresse à l'architecture et à l'urbanisme, à la peinture et à la musique ! André Attia, 66 ans, expert-comptable, Avignon : Marié, 4 enfants, André habite à Avignon depuis 1969, n'a plus de voiture depuis 2008, utilise son vélo pour le travail et les loisirs, et compte bien l'utiliser pour ses prochaines vacances ! Il a adhéré à l'association Roulons à Vélo dès sa création en 2009, et est membre de son conseil d'administration depuis quelques années. Il est par ailleurs très impliqué dans le tissu associatif avignonnais, notamment en environnement et culture : Semailles, Le Petit Paradis, le Parcours de l'art, Latitudes, Volubilis, le Tri Postal, défense de plusieurs projets urbains aux budgets participatifs de la ville... Il promeut, à chaque occasion, la pratique du vélo, quelquefois associée aux bus, cars et trains, par exemple lors de réunions de Santé au Travail (AIST84) ou sur France Bleu Vaucluse (avec Roulons à vélo), en n'oubliant jamais l'Association France Handicap, et les poussettes ! Il apprécie beaucoup le travail de l'AF3V notamment en matière de cartographie, et compte bien participer à la randonnée militante Briançon-Avignon (initialement prévue en 2020) quand celle-ci pourra avoir lieu ! Philippe Marchina, 62 ans, ingénieur, région de Pau : Originaire de Dijon, il a étudié à Grenoble puis vécu dans plusieurs pays (Angleterre, Équateur, France, Pays Bas, Écosse) au fil de ses projets personnels et professionnels avant de rejoindre le Sud-Ouest en 1998. Il est cycliste (vélotaf et tourisme) depuis ses années de collège et espère bien continuer encore longtemps ! Membre fondateur de l’association Pau à Vélo, il en a été trésorier de 2003 à 2013. Fervent utilisateur des voies vertes, il était membre individuel de l’AF3V depuis quelques années avant de sauter le pas pour rejoindre avec enthousiasme le CA, où il aidera notamment à la diversification des ressources. En dehors du vélo, il pratique également la musique (contrebasse). Etienne Chuat, 28 ans, ingénieur, Paris : Benjamin de l'équipe, Etienne a grandi en banlieue de Grenoble à une époque où les « autoroutes à vélo » locales n’existaient pas encore, puis fait ses études en Île-de-France pour devenir ingénieur sur des projets de transports comme le métro du Grand Paris. Le vélo était son principal moyen de locomotion pendant toutes ses années de lycéen et d’étudiant, mais il a dû ensuite se convertir aux joies du RER… et du télétravail. Il reste très attaché au vélo pour ses autres trajets, et milite au sein de MDB-Palaiseau, puis de Paris en Selle. Il découvre l’AF3V en 2020 en préparant son premier voyage à vélo sur plusieurs jours (et à deux), et prend une adhésion individuelle à cette occasion, avant de rejoindre le CA pour soutenir l'effort de communication (auprès des adhérents individuels notamment). Il est par ailleurs sociétaire de Mobicoop (ex-Covoiturage Libre) et d’un groupement forestier alternatif, et également musicien !
Sophie POUILLY | le 10/05/2021
ACTU VÉLO
France Nature Environnement soutient la campagne "Voies vertes, en route pour le vélotaf !"
Communiqué de presse du mardi 6 avril 2021 Élections régionales et départementales : développons les voies vertes pour le « vélotaf » Le vélo avait déjà le vent en poupe, la pandémie de Covid-19 a accéléré le phénomène : 10% de nouveaux usagers sur l'année 2020[1] ! Un chiffre qui grimpe à 27% si l’on exclut les deux périodes de confinement. C’est le moment de faciliter le quotidien des cyclistes et d’encourager le vélo comme mode de déplacement du quotidien. C’est ce que proposent aujourd’hui l’Association française pour le développement des véloroutes et voies vertes (AF3V) et France Nature Environnement aux candidat.e.s aux élections régionales et départementales. Face à l’urgence climatique, les associations s’unissent et invitent les candidat.e.s à s’emparer de 10 idées d’actions concrètes pour concilier préservation de la biodiversité et développement des voies vertes, ces voies réservées aux mobilités actives comme la marche, le vélo, le roller, la trottinette… Et c’est à la fois bon pour la santé et le climat. Objectif : un tiers des déplacements domicile-travail réalisés à vélo Des voies lisses, durables, suffisamment larges, sécurisées et bien entretenues. Des usagers associés à leur conception. Ce sont quelques-unes des idées de bon sens que l'AF3V et France Nature Environnement proposent aux candidats aux élections régionales pour développer le « Vélotaf ». Pourquoi ? Parce que le secteur des transports représente la première source d’émissions de gaz à effet de serre au niveau national, et plus de la moitié d’entre elles proviennent des voitures particulières. Pour rejoindre leur lieu de travail, 30% des Françaises et Français parcourent moins de 5km et 50% parcourent moins de 9km[2]. Des distances aisément réalisables à vélo ou avec d'autres formes de mobilités douces, faisant du Vélotaf un puissant outil de protection du climat. Une nouvelle habitude à prendre, qui peut être encouragée par des infrastructures sécurisées. C’est ici que les voies vertes entrent en jeu : aménagées sur d’anciennes voies ferrées ou des chemins de halage, elles permettent à leurs usagers, qu’ils soient piétons, cyclistes, ou utilisateurs d’autres engins non motorisés (trottinette, roller…), de rejoindre le cœur des agglomérations depuis la périphérie en évitant les embouteillages et en émettant zéro gaz à effet de serre ! « Les voies vertes ne sont pas uniquement des aménagements récréatifs, mais de vraies infrastructures de transport qui permettent de rejoindre son lieu de travail sans émissions de gaz à effet de serre. Avec des aménagements adaptés, un tiers de nos déplacements domicile-travail pourraient être faits en vélo, en 15 minutes ou moins et la moitié en 30 minutes ou moins », explique Pierre Hémon de l’association AF3V. Des solutions à portée de main des candidates et candidats aux élections régionales et départementales Le schéma national des véloroutes (SNV) est aujourd’hui réalisé à 69%. Pour l’AF3V le succès du réseau des véloroutes et voies vertes en France ne dépend pas uniquement du nombre de kilomètres réalisés mais bien, aussi, de la qualité des infrastructures. Pour encourager un usage quotidien des voies vertes, il faut soigner leur réalisation qui dépend principalement des Conseils départementaux et régionaux : c’est pourquoi France Nature Environnement soutient la campagne d’interpellation lancée par l’Association française pour le développement des véloroutes et voies vertes (AF3V) auprès de tous les candidates et candidats aux prochaines élections départementales et régionales pour que les réalisations soient plus fonctionnelles et de meilleure qualité. « Confort de vie, santé, climat, biodiversité… il n’y a que des bonnes raisons de le faire : candidates et candidats, prenez publiquement position en faveur de 10 solutions qui permettront aux voies vertes de développer le vélotaf, c’est-à-dire de booster l’usage du vélo pour aller au travail ! », conclut Arnaud Schwartz, président de France Nature Environnement. Les 10 solutions de l’AF3V pour développer le vélotaf grâce aux voies vertes Créer des comités d’itinéraire avec les usagers. Pour mieux prendre en compte leurs besoins en mobilité du quotidien.Employer des revêtements lisses et durables. Pour encourager les déplacements utilitaires et favoriser l'inclusion sociale.Aménager les voies vertes en enrobé plutôt qu’en stabilisé. Pour préserver l’environnement, grâce au meilleur bilan écologique de l’enrobé.Créer des corridors biologiques distincts des voies vertes. Pour sauvegarder la biodiversité le long des voies.Supprimer les barrières inadaptées et les potelets dangereux. Pour améliorer l’accessibilité universelle des voies vertes.Généraliser la priorité donnée aux piétons et aux cyclistes. Pour mieux sécuriser les intersections des voies vertes.Raccorder les voies vertes aux gares et aux stations de transports collectifs. Pour renforcer l’intermodalité et fluidifier les déplacements.Prévoir une largeur de 5 m pour les voies vertes. Pour faciliter la cohabitation entre les usagers, plus nombreux chaque année.Assurer l’entretien régulier et la maintenance hivernale des voies vertes. Pour garantir la qualité de l’infrastructure toute l’année, comme pour le réseau routier et TER.Soutenir le projet Vélo expresS porté par l’AF3V. Pour favoriser l’autonomie des publics précaires dans leur mobilité grâce aux voies vertes. [1] Source : Bulletin de suivi de la fréquentation cyclable de Vélo & Territoires, en lien avec le ministère de la Transition écologique [2] Source : Enquête INSEE France Nature Environnement est la fédération française des associations de protection de la nature et de l'environnement. Elle est la porte-parole d'un mouvement de 3500 associations, regroupées au sein de 53 organisations adhérentes, présentes sur tout le territoire français, en métropole et outre-mer. Retrouvez-nous sur fne.asso.fr, Facebook, Twitter (@FNEasso) et Linkedin. L’Association française pour le développement des véloroutes et des voies vertes est une association d'usagers qui œuvre à la création d'un réseau ambitieux et cohérent d'aménagements sécurisés, accessibles et de qualité pour les déplacements en modes actifs sur l'ensemble du territoire français.Retrouvez-vous sur Twitter (@AF3V_officiel) et Facebook.
Sophie VERDELLET | le 12/04/2021
    articles de 1 à 10     
Recevez toutes nos actualités et événements

AF3V

L'association française pour le développement des véloroutes et des voies vertes est une association d'usagers qui œuvre à la création d'un réseau ambitieux et cohérent d'aménagements sécurisés, accessibles et de qualité pour les déplacements en modes actifs sur l'ensemble du territoire français.

Contact

info@af3v.org

03 44 60 11 63

Copyright Ⓒ 2020 - Tous les droits sont réservés AF3V