Actualités

Accueil > Actualités
Trier par date de publication : croissante | décroissante
Trier par date de publication : |
VIE DE L'ASSOCIATION
Participez à la mise à jour de la carte interactive !
L’été indien étant fini, c’est l’occasion de reprendre du service sur la des véloroutes et des voies vertes. En effet, beaucoup d’entre vous ont fait un voyage d’une journée, d’un week-end, d’une semaine, d’un mois ou plus ces derniers mois. Vous avez sans doute pris des photos, découvert des nouveaux aménagements... Partagez votre retour d’expérience soit par votre témoignage sur la fiche de la voie sur le site (photos, commentaires), soit en contribuant directement sur le SIG (kézako ? Le site qui permet l’édition des tracés et des fiches descriptives) Cela tombe bien car, dans le cadre de notre partenariat avec l’IGN, nous allons livrer en janvier 2023 des données à jour de la France entière (hors DOM-TOM). Les zones concernées par la publication des nouvelles cartes TOP 100 sont : Pays de la Loire Normandie Hauts-de-France Ile-de-France Centre-Val de Loire Nouvelle Aquitaine Zone Ouest de l’Occitanie Auvergne Zone Ouest de la Bourgogne-Franche-Comté Zone Ouest du Grand-Est. Ce partenariat aide financièrement l’association, votre contribution, même « infime », contribue à nous soutenir. A défaut, vous pouvez aussi nous transmettre les changements à apporter pour la mise à jour de la carte et un responsable local de la zone concernée prendra contact avec vous. Pour contribuer à la cartographie, contactez : info@af3v.org
Sophie POUILLY | le 22/11/2022
ACTU VÉLO
Interview de Pierre Hémon, président de l'AF3V, par le magazine allemand Stern
Monsieur Hémon, comment avez-vous eu l’idée pour la véloroute commémorative (c'est à dire tourisme mémoriel à vélo) ? Je suis profondément européen. Une visite à l’Ossuaire de Douaumont il y a quelques années m’a bien sûr ému. Être sur le lieu où en 1984 Helmut Kohl et François Mitterrand se sont tenu par la main, scellant ainsi une réconciliation a provoqué chez moi des questions. En effet, aucun autre geste fort n’a réellement eu lieu depuis ce moment. Au-delà d’une réconciliation c’est à une mémoire partagée qu’il faut travailler, à une transmission commune à nos enfants, aux générations futures européennes. J’ai pensé qu’il faudrait un projet qui soit un « intégrateur européen » pour notre jeunesse, afin qu’elle puisse s’emparer de cette mémoire. Ma passion pour le vélo, l’itinérance, le slow tourisme m’a permis de cheminer avec mes amis de l’AF3V (Association française pour le développement des véloroutes et des voies vertes) vers ce projet, qui valorise mémoire, protection du climat, amitié entre les peuples. Qu’est-qui le caractère unique de ce projet – quelle différence entre la Via Pax et les véloroutes normales ? La Via Pax « des Vosges à la mer du Nord » est certes un itinéraire touristique qui permet de découvrir des lieux, des paysages, des modes de vie, mais c’est aussi un itinéraire mémoriel, culturel, européen, doté d’une colonne vertébrale, la mémoire que nous voulons partagée, de cette terrible période. Cela pourrait être un lieu, un parcours de découverte, de mémoire, de réflexion, remarquable pour la jeunesse européenne (allemande, française, mais aussi belge, néerlandaise luxembourgeoise, britannique) et au-delà puisque cette guerre fut réellement mondiale. Un parcours de Paix, de construction de la paix, qui on le voit bien aujourd’hui est constamment menacée. De même qu’il existe un itinéraire cyclable le long du « rideau de fer » qui a séparé l’Allemagne pendant près de trente années et a une fonction je pense de mémoire mais aussi réflexion, de réconciliation, de reconstruction d’un sentiment national, la Via Pax participerait de la construction d’un sentiment européen, qui demande de constants efforts. La route longe des lieux de mémoire importantes comme Verdun, Compiègne ou la Marne. Aujourd’hui, on peut toujours y voir quelque chose de la 1ere guerre mondiale ? Outre les cimetières et monuments commémoratifs, qui sont parfois très émouvants, oui les territoires traversés portent encore traces et stigmates de cette guerre. Des vestiges de casemates bien sûr, d’hôpitaux souterrains, d’abreuvoirs à chevaux, des « entonnoirs » formés par les explosions d’obus. Et beaucoup de lieux d’expositions, de musées locaux. Comment ca pourrait fonctionner – faire du vélo et en parallèle se rappeler du passé douloureux ? Faire du vélo est agréable, les régions traversées regorgent de ressources touristiques et gastronomiques. Donc on peut associer le plaisir du voyage à vélo à une thématique forte.  Aujourd’hui les technologies existantes permettraient qu’en arrivant devant un site, on puisse via son smartphone découvrir des images, voire des films d’archives, des explications donnant sens à ce que l’on voit, expliquant ce qui existe à proximité. Irgendwie erinnert Ihr Projekt an ein Überraschungsei – drei Dinge auf einmal: Gedenken, Klimaschutz und Völkerverständigung. Ist das nicht ein bisschen zu ehrgeizig? Votre projet contient trois choses en un seul temps: mémoire, protection du climat, amitié enter peuples… N’est-ce pas assez ambitieux? A quoi cela servirait-il de travailler sur la mémoire, sans travailler sur l’avenir ? L’amitié entre les peuples ne prend sens, ne se construit que sur un projet partagé qui soit fédérateur. Quel projet mieux que la protection du climat pourrait fédérer ? En effet la défense de la planète ne peut se combiner avec des égoïsmes nationaux. Sans mémoire, sans connaissance de leur histoire commune, y compris conflictuelle bien sûr, qui pourrait construire un projet. La mémoire partagée et commune est le socle d’un possible avenir commun apaisé. Pour votre projet les alliées d’autrefois se sont mis ensemble de nouveau: Britanniques, Belges et Français. Mais pas les Allemands. Pourquoi les Allemands ne s’intéressent pas pour la véloroute de Mémoire? Je ne suis pas certain que les Allemands ne s’intéressent pas à la Via Pax. Peut-être ne sont-ils pas assez au courant de ce projet qui de fait se déroule essentiellement sur le territoire français. Il nous faut développer la communication dans leur direction. Leur participation est essentielle. Ce projet n’aurait pas de sens sans eux, c’est pour nous une évidence. Quel importance, que les Allemands participant au projet ? Acteurs essentiels de cette 1ère guerre mondiale, acteurs essentiels de la construction européenne, leur participation est bien évidemment indispensable ! Qu’est-ce qu’il faut pour que le projet puisse prendre encore plus de souffle ? Le faire connaître plus largement (et l’intérêt que vous y portez en nous interviewant y participe, merci). Développer les liens avec les associations et institutions allemandes et européennes. Et bien sûr, il faut des moyens financiers et humains. Nous en manquons cruellement. Nous espérons que des fondations, que des groupes privés trouveront intérêt à soutenir cette initiative. Et surtout nous pensons que ce projet d’intégration européenne, devrait trouver soutien fort auprès de l’Union Européenne dont nous espérons qu’elle participera au financement. Mais il est plus facile de se promener à vélo sur des itinéraires complexes que de s’y retrouver dans les méandres de l’administration européenne. Quand est-ce qu‘on va voir les premiers cyclistes faisant la route de la Mer du Nord jusqu’à la frontière Suisse ? Il faut dire que cet itinéraire ne naît pas de rien. Sur les 1000 km qui part de la frontière suisse traverse tout l’Est et le Nord de la France avant de rejoindre la Mer du Nord à travers principalement la Wallonie, nombre de véloroutes et de voies vertes déjà existantes s’intègrent naturellement à l’itinéraire. La question principale reste sans doute, au-delà d’aménagements ponctuels, le jalonnement et la signalétique. Deux trois années pourraient suffire. Nous disposons déjà d’un tracé provisoire, beaucoup de collectivités françaises sont intéressées. Reste à trouver le liant pour que cela prenne. Nous sommes confiants, surtout si nos amis allemands y participent ! Traduit de l'allemand en français à partir de la page source : https://www.stern.de/gesellschaft/radweg--via-pax---pierre-h%C3%A9mon-ueber-ein-europaeisches-projekt-32855658.html?cc_bust=7901680 Toutes les informations sur le projet Via Pax
Sophie POUILLY | le 21/11/2022
ACTU VÉLO
Ademe : Un programme national pour le développement du vélotourisme
Depuis début novembre, l’Ademe incite les acteurs du tourisme à « Développer le vélotourisme » avec son programme du même nom, pour faire de la France la première destination mondiale pour le tourisme responsable. Ce programme s’inscrit dans le contexte du Plan Destination France et du Plan Vélo porté par la 1ère ministre Elisabeth Borne. Destiné aux offices de tourisme, sites touristiques, haltes fluviales situées le long des voies navigables de France, collectivités territoriales, et structures représentant les comités d’itinéraire, ce programme est doté d’une enveloppe de de 6,5 millions d’euros et a pour ambition « d’améliorer la pratique du tourisme à vélo ». Le dépôt des projets est ouvert jusqu’à décembre 2023. En tant qu’association nationale valorisant les véloroutes et voies vertes, infrastructures indispensables au développement du tourisme à vélo, nous appelons nos adhérents, délégués et sympathisants à faire valoir l’expertise d’usage de notre réseau et à alerter de l’existence de ce programme nos interlocuteurs territoriaux afin qu’ils puissent s’emparer de ce levier pour activer cette transition touristique déjà opérante au niveau européen. En bref, ce programme est construit en 3 volets : N°1 : un aide à l’investissement pour le déploiement du stationnement vélo dans l’objectif d’un référencement Accueil Vélo© par les acteurs du tourisme. N°2 : un accompagnement des collectivités territoriales à la création d’aires de services le long des itinéraires cyclables. N°3 : un cofinancement d’études préalables (pour les comités d’itinéraire). Ce 3e volet permet notamment le financement d’études pour la mise en sécurité de voies existantes ou la préfiguration de nouveaux tronçons. A saisir donc ! Les porteurs de projets doivent postuler en ligne :https://developper-velotourisme.ademe.fr/ Plus d’informations : https://presse.ademe.fr/2022/11/destination-france-lancement-du-programme-velotourisme-pour-un-tourisme-responsable.html https://agirpourlatransition.ademe.fr/entreprises/aides-financieres/2022/developper-velotourisme
Sophie POUILLY | le 21/11/2022
ACTU VÉLO
Journées Nationales des Voies Vertes : coup de projecteur sur ces aménagements !
Dès demain, vendredi 16 septembre, les voies vertes seront officiellement à l’honneur partout en France grâce à la mobilisation d’usagers, d’associations, de collectivités engagés pour le développement de ces aménagements dédiés aux cyclistes, piétons, personnes en roller, à trottinette et à mobilité réduite. cette année près de 40 événements sont recensés dans plus de 20 départements pour valoriser ces infrastructures essentielles pour une mobilité d’avenir : sorties pédagogiques, fête du vélo, inaugurations, débats... autant d’occasions de découvrir ces merveilles qui se cachent dans les territoires. Depuis 18 ans et en parallèle de la Semaine européenne de la mobilité, les Journées Nationales des Voies Vertes permettent de faire vivre ces infrastructures et rappeler leur importance dans le développement des mobilités actives et des territoires en faveur de la transition écologique. Car le réseau des voies vertes est, comme le rappelle Pierre Hémon, Président de l’AF3V, « un formidable levier pour diminuer durablement la dépendance à la voiture en zone rurale et un maillon nécessaire au désenclavement de ces territoires ». Pour encourager un tourisme de proximité et des déplacements respectueux de l’environnement, célébrons les voies vertes ! Les Journées Nationales des Voies Vertes, seul événement national consacré à ces aménagements sont coordonnées par l’Association française pour le développement des véloroutes et des voies vertes (AF3V) par délégation du Ministère de la transition écologique. Retrouvez la liste des manifestions dans votre région sur notre site internet.
Sophie POUILLY | le 15/09/2022
    articles de 1 à 10     
Recevez toutes nos actualités et événements

AF3V

L'association française pour le développement des véloroutes et des voies vertes est une association d'usagers qui œuvre à la création d'un réseau ambitieux et cohérent d'aménagements sécurisés, accessibles et de qualité pour les déplacements en modes actifs sur l'ensemble du territoire français.

Contact

info@af3v.org

03 44 60 11 63

Copyright Ⓒ 2020 - Tous les droits sont réservés AF3V