Un plan vélo historique !

Au delà des 5 mesures phare, quelle place pour un réseau des véloroutes voies vertes
au service de l’éco-mobilité du quotidien

L’AF3V salue les mesures volontaristes du plan vélo annoncées par le premier ministre Édouard Philippe à Angers le 14 septembre 2018. Si les moyens alloués semblent en-deçà de l’objectif ambitieux de multiplier par 3 la part des déplacements à vélo en France, l’existence même d’un budget rattaché à ce plan vélo marque un tournant historique et une rupture avec les gouvernements précédents. Nous espérons que les moyens financiers pour le vélo seront néanmoins revues à la hausse pour que les ambitions affichées puissent être atteintes.
Plan vélo
Nous nous félicitons que certaines mesures prises par ce gouvernement découlent directement ou en partie des propositions émises par l’AF3V aux assises de la mobilité préparatoire à la future loi d’orientation des mobilités (LOM), notamment avec la création d’un fonds national pour la réalisation d’aménagements cyclables.

L’AF3V se réjouit également de la refonte du statut juridique des voies vertes pour autoriser la circulation des véhicules des gestionnaires publics des voies d’eau et des forêts prévue par le plan vélo. Cette évolution réglementaire devrait faciliter la réalisation de nouvelles voies vertes le long des canaux et sur les chemins forestiers. Ce projet est complémentaire d’un autre décret proposé par l’AF3V : l’autorisation des cyclistes sur l’ensemble des chemins de halage de France.

L’AF3V poursuit ses actions aux cotés de l’Etat et des collectivités pour la mise en œuvre effective de ce plan vélo pour le développement d’un réseau de véloroutes et voies vertes sécurisé, écologique et inclusif.