Accueil du site > Les VVV de France > Selection multicritères > Fiche voie

EV8 : Méditerranée à vélo, de St-Laurent-de-la-Salanque à Narbonne

 



Type de la voie : Voie verte - Véloroute

Nature de la voie : Voie en site propre

Localisation : de Saint-Laurent-de-la-Salanque à Narbonne

Longueur : 65 Km

Département, Région : Aude (Languedoc-Roussillon)

Villes traversées (ou très proches) : Saint-Laurent-de-la-Salanque, Le Barcarès, Leucate-Plage, Leucate, La Palme, Port-la-Nouvelle, Narbonne,

Activités possibles :

Course à pied
Marche
Vélo tout chemin VTC
Vélo tout terrain VTT

Revêtement : mixte

Résumé / Descriptif :

Cette deuxième séquence de « la Méditerranée à vélo » débute au pont de l’Agly à l’intersection de la V81« véloroute du piémont pyrénéen » en provenance de Bayonne. Elle fait suite à une première partie longue de 66 kilomètres, débutant au col de Panissars à la frontière espagnole pour rejoindre l’Agly.
Une première séquence longue de 18 km nous fait traverser les unités touristiques de Barcarès et Port Leucate. Ensuite et jusqu’à Port-la-Nouvelle la partie centrale s’effectue sur route et sans jalonnement en 2016. Le tracé terminal, au long du canal de la Roubine s’effectue sur un chemin de halage généralement en mauvais état. L’entrée sud de Narbonne est cependant bien aménagée sur les quais. En tout, nous disposons d’une Voie Verte (90 % en site propre) sur 61 % aménagés début 2016.

Précisions sur la nature de la voie
De St-Laurent-de-la-Salanque au nord de Port-Leucate la voie est bien revêtue, y compris sur un passage en stabilisé au Barcarès. Selon la saison, il sera nécessaire d’abandonner une agréable promenade du front de mer surchargée, au bénéfice d’avenues intérieures moins accueillantes. Au-delà c’est un passage de 25 km sur voie plus ou moins circulée mais correctement revêtue. A partir de Port-la-Nouvelle, le chemin de halage qui offre par ailleurs une vue imprenable sur les Corbières et les étangs littoraux, présente un état de dégradation plus ou moins important avec par endroits des racines saillantes ou des goulottes entre parties herbeuses.

 

 

 

 

 

Carte

© AF3V - Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation

Voir en plein écran

 

Situation :
Cette deuxième séquence française de l’EV8 nous fait parcourir un littoral de plages de sable fin du Roussillon vers le Languedoc avant de rejoindre ensuite le Canal du Midi. D’abord la traversée de deux Unités Touristiques (dites alors Nouvelles au temps de la mission Racine) et bâties sur un cordon littoral entre la Méditerranée et l’Etang de Leucate ou de Salses. La traversée d’un petit massif nous fait découvrir les habitats plus anciens de Leucate et La Palme avant la descente sur le complexe industriel de Port-la-Nouvelle. Ce port donne accès au Canal de la Roubine qui, complété par le Canal de Jonction au nord de Narbonne, nous permettra de rejoindre le Canal du Midi en 35 kilomètres et 13 écluses. Pour certains, ce sera la découverte de la Tramontane, un vent transversal très fort susceptible d’altérer les durées moyennes de parcours. Cet itinéraire, très découvert, impose en été de se préserver de la chaleur et du soleil.

Caractéristiques techniques et parcours
La première partie est bien aménagée et assez bien jalonnée sur 18 kilomètres. Comme précisé plus haut il sera nécessaire en saison, d’abandonner quelquefois le front de mer au profit exclusif des piétons. Bien que presque continu, l’aménagement est quelque fois hétérogène entre larges promenades mixtes, trottoirs aménagés, virages serrés, esplanades ou larges avenues. L’ensemble n’est cependant pas désagréable et l’on trouve des pinèdes accessibles pour une halte réparatrice. L’AF3V propose en gris un itinéraire de jonction de 600 m entre le front de mer et la voie verte réalisée au bord de la voie rapide (D 627) dont elle a récupéré la deuxième chaussée en attente. Nous arrivons dans le département de l’Aude. La vue sur le pont de la Corrège qui enjambe le canal de jonction entre la mer et l’étang est magnifique. L’itinéraire se poursuit en partie arborée pour rejoindre un petit canal de liaison entre mer et étang où se sont installées les cabanes de pêcheurs et les restaurants proposant de déguster les produits de la pêche.
On franchit le canal par une passerelle qui amène au chemin du centre ostréicole conduisant à Leucate-Plage et Leucate. On rejoindra Port-la-Nouvelle par des voies mixtes non aménagées mais en bon état sur 25 kilomètres sans parler d’une petite section de voie verte d’un kilomètre à l’entrée de Leucate.
La traversée de Port-la-Nouvelle peut s’effectuer là aussi par le front de mer bordant la plage de sable fin ou par les étangs. Des aménagements cyclables ont été imaginés en ville. De toute manière un seul pont permet de traverser le grau qui sépare la mer de l’Etang de Bages et de Sigean et ouvre l’accès à la zone industrialo-portuaire. D’aucuns préfèreront la visite de la réserve africaine de Sigean… Nous allons entrer dans le cœur du Parc Naturel Régional de « la Narbonnaise en Méditerranée » en longeant les premiers kilomètres du canal de la Robine sur 22 kilomètres jusqu’au centre de Narbonne – Place de l’Hôtel de ville avec des vestiges de la Via Domitia. La première découverte sera Sainte-Lucie, réserve naturelle accessible en traversant la passerelle très étroite de la première écluse après la mer. Elle nous mènera après 29 kilomètres et 5 autres écluses à la rivière Aude. Ensuite la voie verte oubliant les véhicules à moteur va longer le canal jusqu’à Narbonne entre l’étang de Bages et Sigean à l’ouest et l’étang de l’Ayrolle à l’est. L’altitude maximale est de...2 mètres au-dessus du niveau de la mer. Au loin la montagne de la Clape et la chaîne des Corbières nous rappellent qu’il existe un sérieux relief. Peu à peu le paysage lagunaire va faire place aux vignes et la cathédrale St Just et St Pasteur de Narbonne, telle un vaisseau échoué, nous montre le cap. On en oublierait un revêtement par endroit très dégradé avec des remontées racinaires, des ornières entre terrain herbeux et gros cailloux. L’arrivée sur Narbonne est sans doute la plus éprouvante avant de retrouver un quai bitumé puis un double passage soit au milieu des parcs à autos et en carrefours à niveau soit en embarcadères du port de tourisme, étroits mais non interdits aux vélos avec passages dénivelés sous la voirie urbaine. La Cathédrale, l’Hôtel de ville, le cloître et les jardins de l’Archevêché sont à nous.

Transports en commun :
La voie ferrée Perpignan / Narbonne bien sûr ouverte au trafic voyageurs, nous offre des points d’accès à desserte cadencée, notamment à Port-la-Nouvelle et Narbonne. En deçà les réseaux départementaux de transports des Pyrénées-Orientales et de l’Aude assurent des liaisons sans toutefois admettre les vélos.

À voir ou à savoir :
Le paquebot « le Lydia » construit en 1931 au Danemark est échoué sur la plage du Barcarès. Il a été reconverti en musée, restaurant, discothèque et casino.
Créée officiellement en 2009, la Réserve naturelle régionale (RNR) de Sainte Lucie sur la commune de Port-la-Nouvelle est l’une des plus récentes réserves naturelles de France et surtout, l’une des plus vastes situées en bordure du littoral français. Avec ses 825 hectares, elle possède une variété de milieux naturels typiquement méditerranéens : plages et milieux dunaires, zones humides salées ou saumâtres, garrigues, pinèdes.
La cathédrale Saint-Just-et-Saint-Pasteur est le monument le plus prestigieux de la ville de Narbonne. C'est une construction d'architecture gothique qui a remplacé des lieux de culte édifiés au centre de la ville. Sa particularité réside dans le fait qu'elle est inachevée (seul le chœur est présent) et que sa hauteur sous voutes en fait la quatrième plus haute de France (41 m)

Prolongements possibles :
En ce début 2016, la priorité reste l’aménagement de la partie centrale à jalonner et l’amélioration du revêtement du chemin de halage du canal de la Roubine. La bifurcation vers Gruissan et St-Pierre-la-Mer inscrite au schéma régional, est bien signalée au Mas de la Carbonnelle.

Coordonnées géographiques :
GPS départ Saint Laurent de la Salanque (42.7710, 3.0173) (pont sur l’Agly) et arrivée Narbonne - Place de l’Hôtel de Ville (43.18356, 3.00412)

Nos demandes :
L’AF3V est représentée au Comité d’Itinéraire de l’Eurovéloroute de la Méditerranée à Vélo qui se met en place. Elle apporte le point de vue des usagers et hiérarchise les demandes d’amélioration. BR>
En conclusion :
. Parcours pittoresque et varié au long du littoral sableux de la côte méditerranéenne. Bien avancé dans les Pyrénées-Orientales cet itinéraire demande encore de sérieux travaux d’aménagement dans l’Aude dans un écrin de nature incomparable.

Sources d’information :
Agence Départementale de Réservation Touristique des Pyrénées Orientales
Aude Tourisme
Autres informations touristiques :
Port Barcarès
Port Leucate
Port-la-Nouvelle
Narbonne

Dernière mise à jour : le 27 février 2016

© AF3V - Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Photos AF3V


Sainte Lucie
J-L Mante

Embouchure Agly
J-L Mante

Chaussée dégradée
J-L Mante

Chantier naval
J-L Mante

Jalonnement ?
J-L Mante

Ecluse de Mandirac
J-L Mante

entre canal et étangs
J-L Mante

Port-la-Nouvelle
J-L Mante

Leucate
J-L Mante

Pont de la Corrège
J-L Mante

Port Leucate
J-L Mante

Le Barcarès voie rapide
J-L Mante

quai du Barcarès
J-L Mante

Narbonne en vue
J-L Mante

Photos des usagers

Aucune Photos des usagers
Aucun témoignage

 

Aucune information disponible à ce jour.